Les fortes chaleurs du début de l’été et la sécheresse de la végétation augmentent considérablement le risque d’incendie. L’emploi du feu représente, dans ces conditions, un danger important pour les personnes, les biens et les milieux naturels.

Depuis le début de l’année, plusieurs hectares de forêts ont été détruits par les flammes dans le département, essentiellement à cause de brûlages non maîtrisés ou de départs de feu accidentels. Par ailleurs, suite à la période de confinement de ce printemps, les espaces naturels font l’objet d’une importante fréquentation de la part des Ligériens mais aussi des touristes ce qui accroît les risques en termes de feux de forêt.

Le préfet de la Loire rappelle que l’emploi du feu reste strictement réglementé (arrêté préfectoral du 8 mars 1974 complété par celui du 11 juillet 1984) et que seuls les agriculteurs et les forestiers sont autorisés à incinérer les végétaux et leurs rémanents générés dans le cadre de leurs activités professionnelles. Ces opérations sont soumises à déclaration préalable en mairie et ne sont possibles qu’en dehors de la période estivale (donc hors de la période allant du 1er juillet au 30 septembre).

Dans toutes les autres situations, l’emploi du feu pour des feux de camp, pour l’utilisation de réchaud ou de barbecue (sauf à proximité d’une habitation dotée de l’eau courante) et le brûlage de tous les déchets y compris les déchets de végétaux issus de travaux de jardinage ou d’entretien d’espaces verts est INTERDIT sur tout le département comme sur l’ensemble du territoire national.

Il est également formellement interdit de fumer dans les forêts et les landes ou de jeter des mégots par la fenêtre des véhicules.

La protection des personnes, des biens, de l’environnement repose sur le civisme de tous. Si vous êtes témoin d’un début d’incendie, prévenez le 18, le 112 ou le 114 et essayez de localiser le feu avec précisions.