Parmi les romans, vous pourrez découvrir le premier roman (inédit) de Pierre Lemaître, « le Serpent majuscule » (Albin Michel) ; retrouver les personnages de « L ’île des oubliés » de Victoria Hislop dans son nouveau livre « Cette nuit-là « (Les Escales) ou bien aborder la fin d’été avec le tome 6 de la BD « Les beaux étés ».

En poésie, retrouver Erri de Luca à travers ses poèmes publiés en traduction dans la collection Poésie/Gallimard avec le texte original italien en regard (Aller simple, suivi de L’hôte impénitent et autres poèmes), ou encore lire ou relire son roman « Montedidio », également en bilingue (folio).

Parmi les essais, se plonger dans le tome 1 des « Mémoires d’outre-vie » de Jean-François Kahn, qui a beaucoup à raconter en tant que journaliste engagé et scrutateur de longue date de la vie politique (éd de l’Observatoire). Ou bien explorer « La part rêvée », ouvrage dans lequel le sociologue Bernard Lahire applique à des cas concrets la théorie qu’il avait exposée précédemment dans « L’interprétation sociologique des rêves », n’hésitant pas à se faire interprète des rêves vus sous l’angle de l’impact de la vie sociale sur la vie onirique.

Ou mieux comprendre les débats actuels, avec « La Guerre des idées », de la journaliste Eugénie Bastié (chez Robert Laffont), qui, suite à ses rencontres avec une trentaine d’intellectuels de tous bords, fait deux constats, l’un assez optimiste : il y aurait un certain retour du débat d’idées, l’autre plus inquiétant : la tendance depuis quelques années de la part d’intellectuels eux-mêmes à essayer de réduire au silence leurs adversaires en poussant à la censure et en les diabolisant plutôt que de chercher à briller par la qualité et la validité de leur argumentation.

En bande dessinée jeunesse, les plus jeunes pourront découvrir « l’Ours Barnabé » de Philipe Coudray dont l’humour et la logique imperturbable peuvent aussi toucher toutes les générations (intégrale en plusieurs volumes, la Malle aux images), mais aussi de nouvelles aventures de « Mortelle Adèle », d’Anna Anna (sœur de Pico Bogue)… Avec le cinquième tome paru se conclut l’épopée écologique et initiatique des Cinq mondes (Gallimard).

En mangas, on retrouvera pour les jeunes lecteurs les suites de « Beyond the clouds », des Petits vélos, le tome 1 d’une nouvelle série l’Eden des sorcières ; et avec le 20ème tome paru s’achève la série « The promised Neverland » (adolescents).

Ce sera l’occasion aussi de découvrir les livres d’une auteure jeunesse, Nadine Debertolis, avec « Scrox, Brax et la fin du monde « (Poulpe fictions), « la Maison des 36 clés » (Magnard), pour les enfants, et « Le Sceau des Gylves » (Marathon éditions) pour grands adolescents. Dans le genre « Young adult », à signaler la parution du 2ème tome de « Vampyria » de Victor Dixen (La cour des miracles), ou encore « Temps mort d’Ariel Holzl « (Slalom).

De nouveaux documentaires jeunesse : « L’incroyable histoire du climat » et le grand album « Montagnes » (Nathan), « Héros », présentation en images de 40 personnages de roman (Gallimard jeunesse), « Le numérique pas bête » (Bayard) sous-titré « pour les 7 à 107 ans » …

Enfin des albums pétillants et très colorés pour les plus jeunes : « L’omelette aux myrtilles » de Charlotte Lemaire (L’agrume), « Monsieur Chien » de Laurent Simon et Séverine Vidal (Mango), « Mon premier bain de forêt » (Isabelle Collioud/Juliette Lagrange, Glénat), « La vie des chats mode d’emploi » par Marie Caudry, éd Thierry Magnier.

Il est actuellement demandé le pass sanitaire pour entrer dans les médiathèques à partir de 18 ans (et à partir du 30 septembre également pour les 12 -17ans). Merci pour votre compréhension et collaboration.